Ce n’est pas un méfait, c’est un manque d’attention

Histoire de parler d’autre chose et ne pas oublier le cours normal de la vie, je voulais partager avec vous ce petit récit en me disant que ça allait sûrement parler à certains!

« Ma fille est agressive, comme si elle était toujours fâchée. Et puis elle est vraiment dure avec son petit frère, elle le traite vraiment très mal alors que lui veut seulement jouer avec elle ». Voilà ce que la maman d’une de mes élèves au kids yoga a partagé avec moi. Derrière le « mauvais » caractère d’un enfant il y a toujours un besoin insatisfaits!

Il ne m’en fallait pas plus pour creuser la question. Au début du cours de yoga pour enfants, on prends toujours quelques minutes pour se raconter des choses. Alors, j’évoque le sujet des querelles avec son frère ou sa sœur. 

Et comme l’univers fait bien les choses, ce jour-là, je n’avais que deux petites filles de 7 et 8 ans, et les deux, dont celle en question, ont un petit frère ou une petite sœur. A la question de comment ça se passe avec votre petit frère, petite sœur, unanimement les deux me disent mal … « il est toujours en train de m’embêter, elle est chiante, elle ne me laisse jamais tranquille, je le déteste ». 

Une partie des mauvais comportements de cette petite peut évidemment être mise sur le compte de querelles naturelles entre frère et soeur, mais dans cette situation en particulier, tout comme dans beaucoup de situations similaire, il s’agit souvent de la jalousie. Ce petit nouveau arrivé leur a volé la place de prince ou princesse.

Certains enfants, surtout s’ils sont un peu plus grands, sauront vous le dire directement. Certains enfants au contraire se retireront dans leur petit monde imaginaire ou alors manifesteront de l’agressivité, contre le petit frère ou la petite sœur, ou même, comme dans notre cas, contre les parents. 

Non, il/elle n’a pas mauvais caractère, il/elle est tout simplement en manque d’attention. Si en tant que parents, nous ne réalisons pas ce qui se passe réellement dans le cœur et le cerveau de notre enfant alors cela peut laisser des marques qui parfois les accompagnent bien au-delà de leur tendre enfance et s’exprimeront plus tard par un manque d’estime de soi.

Mon petit conseil d’amie, et de maman ayant aussi fait l’expérience de cette dynamique, est tout simplement de passer du temps privilégié avec chacun des enfants séparément. Un cinéma rien qu’avec maman, une ballade à vélo rien qu’avec papa, etc.

Redonner aux enfants l’occasion, de temps en temps, d’être à nouveau le prince et la princesse de papa et maman, les rassura, et très vite, leur petit cœur s’en trouvera comblé et ils retrouveront alors leur joie de vie et leur légèreté. 

Les enfants sont tous magnifiques et aucun n’a mauvais caractère, il y a uniquement des besoins insatisfaits, qu’il appartient à nous, parents, de mettre en lumière afin de pouvoir les combler avec bienveillance et amour.

Pour conclure, je vous conseille vivement le livre « La discipline positive » par Jane Nelsen qui dédie un chapitre entier à la question des fratries. En plus de cette problématique, ce livre regorge de clé pour comprendre mieux nos enfants et les élever dans la bienveillance et la sécurité. 

Avec amour.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top