Des promesses culinaires artificielles: l’importance de ce que nous mangeons

Mais qu’est-ce que nous avalons réellement dans les produits et plats que nous trouvons dans les grandes surfaces? Je vous rassure tout de suite, ceci n’est pas un article technique vous énumérant toutes les composantes chimiques utilisées, mais plutôt un récit sur mon éveil culinaire personnel couplé de quelques petits conseils d’amis!

Bon, on le sait maintenant que ce que l’industrie alimentaire nous sert de la merde alors arrêtons de les engraisser en nous engraissons!

Quand j’étais petite, j’aimais « le parfait », cette pâte de viande qui probablement contenait que très peu de viande ou alors de la viande bien douteuse. Bref, c’est le passé.

On vient de loin quand même, quand je pense qu’à ma mère les médecins ont dit que le lait pour bébé Nestlé était meilleur que le lait maternel et comme son lait n’est pas arrivé dans la seconde, elle a malheureusement choisi de les croire. Et non, je n’ai jamais tété un sein, en espérant que les algorithmes de Facebook ne vont pas me bloquer ma page pour ce commentaire…

Nous savons donc qu’aujourd’hui rien ne vaut les aliments frais, produits de manière biologique et locaux. Je fais mon marché tous les dimanches matin, même si je suis physiquement à mon atelier Zen for Monday, car mon gentil maraîcher prends ma commande par Whatsapp et j’ai alors qu’à passer prendre ma commande vite fait en passant.

Si votre maraîcher n’est pas aussi sympa que le mien et que le jour du marché vous êtes vous aussi occupés, il vous reste toujours l’option du panier fraîcheur que beaucoup de producteurs locaux offre de nos jours et qui vous permettra en un rien de temps d’avoir des produits de bonnes qualités.

Vous me direz peut-être que vous manquez de temps pour faire mijoter de bons petits plats et je vous répondrais alors qu’il vaut mieux cuisiner des choses simples qui ne prennent pas beaucoup de temps plutôt que de servir des repas élaborés, mais pré-fabriqués vendu en supermarché.

Ceci dit si vous preniez un peu de temps de qualité pour préparer vos petits plats, ce moment en cuisine peut devenir un agréable moment de pleine conscience, de moment pour soi, et même de reconnexion à soi. Une petite musique douce et quelques légumes frais dans les mains et vous voilà au paradis!

Et vue que je suis formée en Ayurveda, permettez-moi de vous en donner quelques conseils. Afin de garantir un apport maximal en diversité de nutriments dans vos assiettes, variés les légumes. Dans cette belle médecine ancienne on parle alors de manger l’arc-en-ciel, manger des légumes aux couleurs variés vous assure un apport varié en goût, en vitamines, en minéraux et en phytonutrients. 

Contrairement à la diète crudivore qui consiste à ne manger que des aliments cru, l’Ayurveda nous recommande de cuire nos aliments afin qu’une pré-digestion se passe déjà dans la casserole. Tout un travail déjà fait qui permettra à votre organisme de garder son énergie pour une assimilation effective des aliments. Attention tout de même à trouver le bon équilibre entre cru et trop cuit afin que les légumes gardent leurs vitamines.

Je le dit quand même, car je l’ai appris, même si mon cerveau limité n’en comprend pas forcément la logique, il parait que si l’on mange un tout petit peu de crudités à chaque repas leurs énergies éveillent l’énergie des aliments cuit et leur redonnent ainsi vie. A prendre ou à laisser!

Et pour finir le conseil le plus important pour une bonne assimilation de votre nourriture, manger de manière consciente. Manger avec les yeux, puis avec la bouche. Ressentez les aliments, les saveurs, les textures et ressentez au fonds de vous le bien que vous êtes en train de vous faire grâce à la générosité de l’aliment en question. Les discussions que nous aimons tant avoir autour du repas, nous empêchent bien souvent de ressentir les plaisirs gustatifs.

Et non ça n’était pas fini encore, juste encore une petite chose. Après le repas ne vous affalez pas sur le canapé. Notre appareil digestif est fait pour une digestion à la verticale et non à l’horizontale. Allez faire une petite balade de 15-20 minutes en discutant avec vos proches pour rattraper le silence de la table et votre digestion sera au top.

Et le mot de la fin, un petit proverbe qui nous vient de l’ayurveda: « Nous sommes ce que nous digérons ». A méditer.

Bon appétit.

Avec amour.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top