En finir avec le stéréotypes: Le yoga n’est pas un «sport» fait pour les femmes

Pourquoi donc en Occident les tapis de yoga sont occupé à 80% par des femmes, alors qu’originellement en Inde cette pratique était principalement réservée aux hommes? Messieurs, pourquoi le yoga ne vous attire pas? Je voudrais par cet article casser certains stéréotypes, êtes-vous avec moi?

Je vais commencer par émettre des hypothèses sur les raisons de ce boycott, certaines peuvent paraître une peu cliché et un peu sexiste a prime abord mais si vous vous arrêtez un instant et approfondissez votre réflexion, vous constaterez qu’il y a du vrai.

La première hypothèse qui me vient directement à l’esprit est ce qu’en Occident nous avons fait du yoga un « sport » où de jolie fille en tenue saillante pour ne pas dire sexy se contorsionne dans des postures inimaginables pour un homme musclé et inflexible. Le yoga n’est donc même pas une option pour lui, donc le yoga c’est pour les femmes.

La deuxième repose plus sur le fait de la posture en lotus. Les mains en chin-mudra sur les genoux, les yeux fermés, immobile, à faire des exercices de respirations bizarres. Il semblerait qu’il s’agisse de quelque chose que ces dames peuvent faire pour calmer les pensées incessantes et les aider à être plus performante, juste? Le succès rime avec dynamisme pour beaucoup d’hommes, resté assis à ne rien faire semble une perte de temps. Donc, le yoga c’est pour les femmes.

La troisième hypothèse repose plus sur le fait que naturellement l’homme est attiré par la compétition, par le défi, par les résultats, d’abord avec soi-même, puis avec et contre ces compères. Donc la compétition de qui tient le plus longtemps sur la tête c’est moyennement attractif quand même. Donc le yoga c’est pour les femmes.

Et pour finir la quatrième, c’est tout simplement que les hommes pensent que pour faire du yoga il faut être flexible et j’en parle en connaissance de cause, combien de fois ils me disent « le yoga c’est pas pour moi je ne suis pas flexible » … et bien justement le yoga amène flexibilité du corps et de l’esprit, si on le pratique. Vous n’avez pas à être fait en caoutchouc pour vous lancer. Donc je vous le dit, le yoga est pour vous messieurs.

Avant de vous mettre au défi, permettez-moi de vous rappeler les bienfaits principaux du yoga:

  • la libération des tensions physiques et mentales 
  • une réduction du niveau de stress 
  • une diminution des inflammations de l’organisme 
  • une meilleure élimination des toxines tout en renforçant le système immunitaire

Vous me direz peut-être alors que le sport que vous pratiquez, soit en salle de gym, soit sous forme de course à pieds ou à vélo ou encore le foot vous procurent les-mêmes bénéfices. 

Je n’aime pas comparer le yoga avec le sport car il ne s’agit pas d’un sport mais vu qu’en occident on fait quand même très souvent l’amalgame je me permet donc une exception pour le bien de cet article.

Nous pouvons débattre longuement sur les bienfaits de votre pratique de votre sport préféré en comparaison des bienfaits du yoga mais il y a une grande différence qu’on ne peut pas remettre en question et c’est celle de l’effet sur notre énergie vitale.

Le prana, notre énergie vitale, comme expliqué lors d’un précédent article, est essentiel au bon fonctionnement de notre corps et notre esprit. Nous accumulons du prana par le soleil, l’air, la nourriture et le repos. Nous perdons du prana tout au long de notre journée au travers de nos différentes activités mentales et physiques, notamment par le sport.

Le yoga qui est reconnu par beaucoup pour une science de la santé (à noter que le yoga est aujourd’hui prescrit par des médecins en thérapie et remboursé par les assurances maladies en Suisse), nous permet de régénérer du prana en quantité significative permettant à notre corps et à notre mental de faire face aux nombreuses attentes que nos vies modernes placent sur nous. 

Vous l’aurez compris, le sport traditionnel que nous pratiquons au contraire puisera dans notre énergie vitale. Nous pensons souvent le contraire à cause des hormones diffusés pendant et après notre pratique, mais ces hormones en question vont que booster notre système pendant 1-2 heures mais ne génère pas d’énergie vitale. La fatigue ressentie avant la pratique reviendra donc immanquablement à la charge et sera en plus aggravée si nous ne prenons pas le temps de récupération. Le cercle vicieux est engagé. 

La pratique du yoga au contraire nous permet non seulement de ressentir un bien-être durable mais en plus nous recharge en énergie vitale.

Cet article n’a pas pour but de vous faire arrêter votre sport favoris, faire du sport est essentiel  au maintien d’un corps et un esprit sain. Il a pour but de casser deux mythes, 1) le yoga est pour le femmes et 2) le yoga est un sport et de vous ouvrir l’esprit et vous encourager d’essayer par vous-même.

Je voudrais vous mettre au défi ici messieurs et vous inviter à venir tester le yoga et ces bienfaits par vous-même lors d’un de mes prochains atelier Zen for Monday « Special hommes » prévu au mois de décembre. Je garderais un petit moment après la séance ou vous pourrez me faire part de vos remarques, sensations et peut-être même émotions. 

Et comme la majeure partie des personnes qui me lisent sont des femmes, j’invite ces dernières à faire lire cet article à vos conjoints et à les inviter à venir découvrir le yoga lors de cet atelier « Spécial Hommes ». Ni vous ni votre homme le regretterez!

Avec amour.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top