L’âge des cavernes est terminé. Messieurs, vous pouvez ressentir maintenant!

Depuis que je suis professeur de yoga je me demande mais où sont les hommes? Comment ce fait-il que cette discipline soit désertée par les hommes en occident alors qu’originellement cette pratique était principalement masculine? Je voudrais par cet article mettre les hommes sur la sellette!

Tous les séminaires de développement personnel, conférences et salons bien-être, tout comme les cours de yoga, sont fréquentés majoritairement par des femmes. Mon estimation basée sur des années d’observation est qu’en moyenne seulement 20% des participants représentent la gente masculine. 

Est-ce que seulement les femmes s’intéressent à travailler sur elles, à se développer, à évoluer vers des meilleures versions d’elles-mêmes? Ou est-ce que les hommes aussi le font mais par d’autres moyens auxquelles je n’ai pas accès en tant que femme?

Je m’aventure un petit peu ici à partager une hypothèse qui est essentiellement basée sur mon intuition avec un peu de données acquises par mon expérience d’amie et de coach du sexe opposé. Cet article est aussi une invitation à tous, hommes et femmes, à partager leurs avis sur la question.

Je vais commencer avec un commentaire un peu basique mais qui je crois à une influence sur le phénomène en question même si ce dernier peut être inconscient pour beaucoup. Nos mères ont élevé leur fils différemment de leur fille. Je dit mère car je me dit que nous avons quand même évolué un peu sur ce point-là ces dernières décennies même si nous sommes encore loin de l’égalité. 

Une fille se veut douce, se veut jolie, se veut gentille, se veut sensible. Un garçon se veut fort, intelligent, courageux, travailleur. Cliché? Soyons sincères, il y a du vrai quand même.

Revenons donc à cette belle offre bien-être que le monde nous propose au jour d’aujourd’hui. Il s’agit de prendre le temps pour soi, d’aller à l’intérieur de soi, de visiter les coins sombres de notre être, de regarder nos émotions en face.

Pour les filles ça va, souvenez-vous, elles doivent être douce et sensible. Pour les garçons par contre, qui eux doivent être forts et ne doivent pas pleurer, le pas vers l’introspection personnelle est bien plus grand. 

Comment les hommes alors s’occupent-ils de leur être intérieur, comment gèrent-ils leurs émotions, où peuvent-ils reconnaitre et prendre soin de leurs fragilité, de leurs faiblesses?

Tout d’abord je remarque que généralement le besoin de s’occuper de Soi, tant pour la femme que pour l’homme, est plus une affaire de deuxième moitié de vie. La première moitié nous sommes tous bien occupés à nous construire une vie d’adulte, carrière, conjoint, famille, maison… 

Arrive alors la quarantaine et avec elle son grand chamboulement émotionnel, existentiel et spirituel. Alors que toutes ses questions et cette recherche de Soi s’entame nous commençons notre chemin de développement personnel. 

Certains hommes arrivés à ce stade ont permis à leur coté féminin d’émerger et s’engagent donc avec légèreté et confiance sur la recherche de leur vrai Soi. Ils cheminent vers eux-même soit en fréquentant les lieux dit de développement personnel, ou par la méditation, la littérature, la philosophie, la nature où que sais-je. 

D’autres hommes cependant ressentent un malaise, un besoin de changer, un désir d’évoluer mais n’en perçoivent que très timidement les signes, n’en comprennent que superficiellement les messages et se tournent trop souvent dans la mauvaise direction, vers l’extérieur, ne sachant pas trop à quel sein se tourner. 

Ces hommes là malheureusement très souvent étouffe leurs ressentis en s’affairant encore un peu plus dans leur vie, plus de travail, plus d’activités, plus de distractions, plus de sport et parfois plus d’alcool. Jusqu’à ce que un jour le bouchon saute, que les émotions jaillissent de manière incontrôlée et qu’ils ne soient plus capable à ce moment là de se gérer tout seul.  

Ça s’appelle le burn-out, la dépression et seul une thérapie et une reconstruction longue et difficile seront alors à ce moment possible. 

Messieurs, si vous vous reconnaissez dans le dernier paragraphe, que vous entendez une petite voix mais qu’elle vous parle dans une langue étrangère, que vous sentez la pression monter, alors je vous invite à prendre soin de vous avant que le bouchon saute. 

Osez exprimer votre part féminine, osez exprimer vos émotions, osez révéler au monde qui vous êtes réellement. 

Si vous saviez à quel point c’est sexy un homme qui est entier, dans sa force et sa fragilité, un homme qui montre et parle de ces émotions, un homme qui est vrai, le temps des hommes des cavernes est révolu depuis bien longtemps!

Courage les garçons, osez être vous et rejoignez moi sur un tapis de yoga les dimanches matin à Zen for Monday afin de commencer le plus beau voyage que vous aurez jamais fait, le voyage vers VOUS!

PS: si vous êtes trop timides encore pour vous afficher au milieu de femmes fragiles et sensibles, je vous reçois avec plaisir en coaching individuel!

Avec amour. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top