On n’a pas qu’un seul corps

Le yoga vu comme un culte pour corps parfait? On pourrait le croire si on le regarde d’un point de vue extérieur à en voir des femmes au corps parfait se contorsionnant avec grâce et des hommes aux muscles magnifiquement dessinés dans des poses acrobatiques. Et pourtant le yoga, le vrai, nous enseigne le détachement de l’aspect physique du corps.

En occident, on confond trop souvent encore yoga avec une gym douce qui galbe nos formes pour ressembler aux modèles modernes de la beauté.

La philosophie du yoga, la vraie, celle qui nous est enseignée par les maîtres, au contraire, nous apprends à nous détacher de notre corps, car ce dernier est juste une enveloppe matérielle qui nous permet de faire une expérience sur terre.

Avez-vous déjà entendu cette citation? « Nous sommes des êtres spirituels faisant une expérience physique et non pas des êtres physiques faisant des expériences spirituelles». Et bien dans le yoga, et je parle ici encore de la philosophie ou la spiritualité du yoga, il est justement question de réaliser qui nous sommes vu de l’intérieur.

En tant que yogi, la première chose qui nous est enseignée est qui nous sommes, nous êtres humains. On nous enseigne que nous sommes fait de 3 corps, le corps physique, le corps astral et le corps causal. 

Autrement dit, notre corps, enveloppe de nourriture, notre corps causal qui consiste en notre enveloppe vitale, mentale et intellectuelle et notre corps astral qui est notre enveloppe de félicité, notre enveloppe divine.

Selon les enseignements yogique, seul le corps physique meurt, alors que notre corps causal et notre corps astral continuent leur route après la mort. 

Pourquoi alors attachons-nous tant d’importance à notre corps physique ici-bas. Et je ne parle pas ici aux efforts que nous faisons pour garder un corps sain, ce qui évidemment est aussi une priorité en yoga. Je parle de notre fixation à avoir un beau corps selon les standards de la société.

Quelle pression vivons-nous, pour certains dès l’enfance, et pour quasiment tous, dès l’adolescence! Le sport à outrance. Les régimes à répétition. La non-acceptation de nos soi-disant imperfections. On a tous passé par le « il est plus musclé, elle a de plus jolies fesses … ».

Tant d’énergie physique et mentale dépensée pour quelque chose qui est destiné à veiller et à mourir. Tellement peu d’énergie investie à se connaître, à comprendre notre mental, à réaliser nos qualités de cœur, notre potentiel divin, qui eux ne s’éteindront pas. 

Le yoga, c’est se connaître réellement, c’est réaliser que nous sommes bien plus qu’un corps et un cerveau, que notre potentiel spirituel, de félicité, est immense si l’on commence à voir au-delà du matériel, au-delà du corps. 

Aimez-vous de l’intérieur, et non de manière conditionnelle selon votre aspect physique, et vous verrez que la vie devient tout de suite bien plus douce. 

Avec amour. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top