Quel est votre «pourquoi»? : La flamme intérieure qui vous attends

Vous connaissez le concept de Simon Sinek qui a schématisé le dénominateur commun de toutes les personnes et de toutes entreprises qui ont réussi? Que l’on soit une entreprise ou un individu, il s’agirait de toujours commencer par son « pourquoi ». Connaissez-vous votre pourquoi?

Je vais commencer par brièvement rappeler quel est ce concept. Il dit que toutes les entreprises peuvent expliquer ce qu’elle font, donc leur « quoi ». Certaines sont capable d’expliquer en quoi elles ont différentes, donc leur « comment ». Mais elles sont très rares celles qui parviennent à formuler leur « pourquoi » qui n’est rien d’autre que la raison qui les inspirent. Et qu’en ait-il de nous alors?

Si je regarde ma vie depuis ma naissance jusqu’à aujourd’hui, je me dit que le fait même d’être inspiré fait que l’on avance. La question pour moi se pose plutôt sur la profondeur de ce qui nous inspire. 

Quand j’était petite, mon inspiration était de grandir afin de pouvoir, dans un premier temps, ressembler à ma mère, pour ensuite surtout ne pas lui ressembler. A l’école mon inspiration était de faire des bonnes notes pour pouvoir choisir un bon métier. En cours de route cet objectif à pris un virage à 180 degré pour se poser sur les garçons. Ah ces hormones! 

Et ainsi de suite, mon inspiration était semblable à celle de beaucoup de personnes. Une carrière pour la stabilité financière, pour l’avancement, la reconnaissance, l’amour ensuite pour se sentir aimé et construire ensemble une vie à deux qui se défini naturellement par des enfants, une maison et un chien pour certain, pour nous c’était les lapins. Je vous rassure qu’entre deux j’ai aussi eu quelques années folles où quasiment tout était permis. 

La vie est donc presque comme un long fleuve tranquille. Je vivais d’étape en étape selon le déroulement que je m’étais imaginé avec un « pourquoi » très conformiste à ce que la société nous dicte. Mais voilà arrive la quarantaine, j’ai une bonne carrière, un mari, des enfants, une maison et maintenant, beuh le grand vide … 

Je ne m’étais pas imaginé l’étape suivante. En plus immanquablement arrivent alors de grandes questions existentielles, me voilà à la moitié de la vie, est-ce que je suis heureuse? Est-ce que c’et ça que j’attendais de la vie? Et là c’est le début de la fin d’une ère qui mènera, après un temps plus où moins court selon les personnes, vers le début d’une nouvelle ère. 

Pour ma part, j’en conclu que ma vie n’étais pas très excitante, alors commencent la crise de la quarantaine. Non je ne vous divulguerais pas ce qui c’est passé pour moi car il faudrait plus qu’un petit article pour en venir à bout mais je peux juste vous dire que 5 après me voilà divorcée et établie en tant qu’indépendante. 

C’est pendant cette crise de la quarantaine que le « pourquoi » de Simon Sinek est devenu omniprésent. Petite déjà je me demandais pourquoi on est sur terre? Pourquoi je suis Simone? Pourquoi il faut mourir? Pourquoi la nuit, puis le jour? … Mais je ne me souviens pas à l’époque avec reçu des réponses très profondes mais très souvent des c’est comme ça, alors je passais à autre chose.

Le pourquoi de la quarantaine m’a d’abord amenée à re-explorer le monde extérieur, envie de liberté, envie d’aventures, envie de rires, besoin de se sentir vivante, puis doucement le pourquoi m’a gentiment basculée vers l’exploration de mon monde intérieur et là, oh richesse, quel formidable monde j’ai trouvé.

Se regarder à l’intérieur veut dire affronter ses côtés obscures, en prendre conscience, les trier, réaliser d’où ils viennent et pourquoi ils sont là, pour ensuite les laisser partir, non sans peine mais avec de la volonté et de la confiance, l’un après l’autre ils partent pour doucement laisser apparaître la lumière. 

Au début il s’agit juste d’une lumière tamisée, timide, et puis le désir de faire grandir cette lumière devient de plus en plus intense car sa chaleur est réconfortante, enveloppante, rassurante. Je n’ai plus qu’une envie c’est de faire grandir cette lumière qui semble avoir une capacité infinie tant dans sa luminosité que dans sa chaleur.

Mais quel est donc cette lumière qui est enfouie au fonds de chacun de nous et qui n’attends qu’une seule chose que l’on veuille bien prendre le temps d’aller à sa rencontre? Il s’agit de notre conscience véritable, de notre âme, de la vie. Elle est joie, elle est amour, elle est béatitude, elle est générosité, elle est beauté, elle est unité, elle est porteuse de votre « pourquoi » !

Si vous avez besoin d’un petit coup de main avec le ménage intérieur, mon pourquoi est de vous accompagner sur votre chemin vers l’intérieur, votre chemin vers vous. N’hésitez pas d’aller à votre rencontre, je sais que vous allez bien vous entendre 😉

Avec amour. 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top