Viande, Ayurveda et végétarisme: Aidez votre digestion

Réduire ou éliminer sa consommation de viande est très à la mode, mais avouons-le, ça nous embête même si nous sommes tous très conscients des effets négatifs sur la planète, des effects qu’à la consommation de viande sur notre corps car bourrés antibiotiques et autres hormones anabolisantes en tout genre, de la sur-pêche qui fragilise l’éco-système de nos océans, les raisons d’arrêter ou de diminuer notre consommation de viande ne manquent pas. Mais voilà le changement fait peur, et pourtant si vous saviez quelle belle découverte vous attends …

Je viens de diner dans mon restaurant végane préféré, le Wu-Food à Genève pour les intéressés! Non je ne suis pas végane mais je suis végétarienne depuis 2 ans maintenant. Qui l’aurais cru alors que quand j’étais petite je disais à ma mère que je voulais épouser un bouger pour ne jamais manquer de viande. Si vous aussi y penser ou si simplement vous désirez diminuer votre consommation de viande, voici comment j’ai appréhendé ce changement culinaire!

Un beau matin de décembre 2016 je me suis réveillée et j’ai décidé de ne plus manger de la viande. Ça m’est venu comme ça, même si maintenant je sais ce qui a provoqué cette illumination, était dû à ma méditation quotidienne, souvenez-vous je vous ai déjà raconté comment le fait de méditer change subtilement mais sûrement votre manière d’appréhender la vie. Voilà donc, je ne voulais plus manger de viande.

Donc très simple, j’achète plus de viande ni de poisson et je me nourris de tout le reste, légumes, céréales, fruits, fromages, bref tout ce qui n’est pas de la chaire. Je ne me suis informée plus que ça, j’ai tout simplement éliminé les animaux de mon assiette.

Mauvais calcul, car quelques mois plus tard lors d’une banale prise de sang, je manquais de fer, de zing et de vitamine B12. Alors me voilà obligée de prendre des gélules et d’aller me faire faire des pictures de compléments chez le docteur toutes les semaines pendant 2 mois. Moi qui voulais aller vers le naturel, c’était râpé.

Me voilà donc obligée de me renseigner un peu plus sur ce qu’est le végétarisme et je commence par lire des articles sur le net pour apprendre comment être une bonne végétarienne et à acheter des livres de recettes végétariens. C’est à ce moment que j’ai réellement commencé à apprécier le fait d’être végétarienne, j’ai découvert une autre manière de faire à manger. Il faut quand même avouer que dans notre culture les plats s’articule essentiellement autour de la pièce de viande et de poisson, mise à part la fondue et la raclette, et que le reste représente que garnitures.

Maintenant les stars de mes plats sont les légumineuses qui sont le substitut principal aux protéines animales et les légumes qui se sont diversifiés dans ma cuisine, grâce à la découverte de légumes jusqu’alors peu familiers pour moi voir totalement inconnus. N’étant pas végane, je cuisine aussi avec les fromages même si je limite ces derniers car je désire tout de même garder un minimum ma ligne.

La plus grande découverte cependant dans mon changement alimentaire ont été les épices. A peu de choses près, j’assaisonnais essentiellement mes plats avec du sel et du poivre tel qu’appris auprès de ma maman. Maintenant mon tiroir à épices est une vrai caverne d’Ali Baba, du cumin, de la coriandre, du curcuma, des graines de moutardes, du fenouil grec, de la cannelle, de la cardamome, du gingembre, du safran, de l’anis et j’en passe.

Mes plats ont, grâce aux épices, à la découverte de nouveaux légumes et des légumineuses, pris une tout autre dimension. Les senteurs sont invitantes, les goûts sont enivrants, les couleurs sont enchanteurs et les effets sur mon corps et celui de mes enfants sont réconfortants et apaisants. En effet, la digestion de la viande représente est véritable combat pour notre système digestif, le fait de ne plus en manger permet une digestion bien plus rapide et bien moins énergivore, ce qui en retour nous permet de garder notre belle énergie pour profiter de la vie tout simplement.

Je ne vais pas ici vous faire un manuel sur comment devenir végétarien, il y en a bien assez sur le net qui vous explique où trouver de bonnes protéines végétales, combien il vous en faut par jour, etc. Il s’agit juste de vous rassurer que si vous avez le désir d’éliminer ou de réduire votre consommation de viande cela est possible et représente même une belle aventure de redécouverte d’aliments et saveurs perdues pour le plus grand plaisir de son palet et de son corps.

Si vous êtes prêt à vous lancer dans cette belle aventure, je vous recommande de choisir au moins un livre de cuisine Ayurvédique, qui sera non seulement un livre de cuisine mais un véritable guide de santé pour votre quotidien. Vous en apprendrez bientôt plus dans un de mes ateliers Zen for Monday.

Avec amour.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Scroll to Top